Food, food culture, food as culture and the cultures that grow our food

Get the vault out:
Vote for la Voute!

October 6, 2006

La Voute Nubienne
Image courtesy of La Voute Nubienne.

What does nubian vaulted architecture have to do with food culture? It’s a stretch, but suffice it to say that good cookin’ and eatin’ requires stable communities and a stable kitchens requires a stable roof. My buddies at La Voute Nubienne are among the 13 finalists of the Ashoka-Changemakers Competition on “How to Provide Affordable Housing.” Vaulted homes are an ancient architectural technique, traditionally used in Sudan and central Asia, but until now unknown in West Africa, can accelerate appropriate house-building in the Sahel. The Nubian Vault (“la Voute Nubienne” or VN) technique uses basic, readily available local materials and simple, easily learned procedures. The only major cost is labour, which is great - cash stays in the local economy. Raw materials, are all locally available and more importantly, ecologically sound. In Burkina Faso, trained VN builders are becoming independent entrepreneurs. A voute may be different from a yurt, but voute entrepreneurs get my vote any day.

la Voute Nubienne
Image courtesy of La Voute Nubienne.

La Voute Nubienne initiative has been shortlisted by a panel of five distinguished judges. Now it’s over to us, the online community to vote for three winners. Each voter is required to cast three votes, otherwise your vote will be rendered invalid. This, to ensure fairplay, it’s a prestigious award. The deadline for voting is October 16, 2006. The Changemakers Innovation Award winners will be announced on October 17, 2006.

Cast your vote for La Voute Nubienne and two others right here.

La Voute Nubienne
Image courtesy of La Voute Nubienne.

What’s so special about the VN technique?

La Voute Nubienne
Image courtesy of La Voute Nubienne.

debra at 8:13 | | post to del.icio.us

6 Comments »

  1. You seen our dog called Dora of Perception?

    Comment by Kristi — October 10, 2006 @ 16:50

  2. Une solution à priori très séduisante….quand tout se passe bien
    Car pour certains, l’aventure se termine bien mal
    Telle l’auberge akilisso à bobo-dioulasso qui après 3 mois de construction s’est complètement effondrée

    ici : http://www.auberge-akilisso.com/

    Comment by margouillat — December 10, 2009 @ 15:28

  3. A priori, la technique est interessante, sauf que pour certains l’aventure se termine mal

    Voir l’exemple de cette auberge à bobo-dioulasso qui s’est effondrée après 3 mois de construction

    http://www.auberge-akilisso.com/

    Comment by margouillat — December 12, 2009 @ 11:54

  4. A priori une solution interessante, sauf que pour certains l’aventure se termine très mal
    Telle cette auberge située à Bobo-dioulasso qui s’est complétement effondrée 3 mois après la fin de la construction
    Les détails de cette triste hitoire :
    http://www.auberge-akilisso.com

    Comment by margouillat — January 3, 2010 @ 13:41

  5. AVN tient à apporter les précisions suivantes sur le sinistre évoqué par margouillat :

    Sur le chantier en question, et malgré les mises en garde répétées des maçons VN ayant réalisé les travaux de gros oeuvre, le client, maitre d’oeuvre de son chantier, n’a pas respecté les consignes strictes liées à la mise en place des ouvrages permettant l’éloignement définitif des eaux de pluies des assises de la construction. De plus des ouvrages de finitions extérieures (dallages de propreté) réalisés hors du contrôle de ces maçons VN ont concentré ces eaux de ruissellement sur les fondations permettant leur infiltration et l’affaiblissement du bâtiment.
    AVN rappelle l’obligation faite aux clients du concept VN de respecter les conseils de mise en oeuvre et d’entretien prodigués par les maçons VN formés, et fait mention des quelques 800 VN durablement bâties depuis l’ouverture du programme il y a plus de 10 ans.

    Comment by Association la Voute Nubienne — January 11, 2010 @ 10:55

  6. Hum ! la responsabilité incomberait donc totalement à l’investisseur

    Ces allégations se fondent sur quoi ?

    Il est évident que si j’étais maçon et qu’un client me demandait de construire une tour penchée près d’une école par exemple, je continuerai la construction avec conscience professionnelle !!!!

    Il semblerait tout de meme, qu’il existe une certaine fragilité aux eaux de pluie puisque 3 mois après la fin du chantier, le batiment était parterre, alors que des aménagements avaient été créé par les maçons VN. Le mur d’enceinte et les batiments annexes ont eux résistés en espérant qu’un trottoir ou une route goudronnée ne soit pas construite près de ces murs.

    Pourquoi dans le cas présent avoir fait remplacé l’équipe VN de Boromo de début de chantier par d’autres maçons ?

    S’agissant des maçons, pouvez vous nous dire qui leur procure du travail et qui par exemple les envoi sur certains chantiers hors du burkina ?
    N’existe-t-il pas un planning au sein de l’association répertoriant les chantiers en cours ?
    Je pose ces questions pour savoir s’il n’existerait pas des relations de patrons à tacherons : un lien quoi !

    Le nombre de VN durablement construits n’est pas garant de futur sinistres : il serait bien imprudent de se fier à ce seul argument
    Il serait plutot opportun de se demander si le suivi est à la hauteur du nombre croissant des constructions

    Comment by margouillat — February 9, 2010 @ 19:25


culiblog is a registered trademark of Debra Solomon since 1995. Bla bla bla, sue yer ass. The content in this weblog is the intellectual property of the author and is licensed under a Creative Commons Deed (Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5).